Le blog de la performance industrielle

Combien coûte un accompagnement par un cabinet en performance industrielle ?

Se poser la question du coût d’un accompagnement par un cabinet conseil est légitime. Mais à l’heure actuelle, il faut aussi se demander ce que cela peut rapporter. Et surtout, ce que cela coûterait de ne rien faire, alors que l’on est en perte de vitesse en terme de marché, de performance ou de client.

 

L’accompagnement par un cabinet en performance industrielle est nécessaire lorsque les compétences ne sont pas présentes en interne. Son coût est très variable. Il dépend des prestations déployées et de ce qu’est prêt à payer le dirigeant de l’entreprise.

 

Des priorités définies avec le cabinet en performance industrielle

Le budget d’un accompagnement est déterminé conjointement par la direction et le cabinet conseil, et les priorités définies ensemble, étape par étape. Et si le montant global estimé n’est pas entièrement disponible au départ, une première étape peut malgré tout être réalisée, permettant de procéder à la seconde quand le reste du budget sera réuni.

Le cabinet conseil en performance industrielle peut aussi moduler le prix de l’accompagnement en fonction de ce que l’entreprise peut se permettre. C’est la raison pour laquelle une PME peut demander à se faire accompagner car le cabinet aura à cœur de lui trouver une solution face à ses enjeux en fonction de ce qu’elle est en mesure de dépenser.

 

Une fourchette de prix très large

Le coût d'un accompagnement varie de 30 000€ pour les petites et moyennes structures, à 150 000 € pour une prestation globale complète dans une grande entreprise. Cet accompagnement est finançable entre 50 et 80% grâce à des subventions, sachant que les aides peuvent s’additionner.

 

Contactez un expert en performance industrielle

 

Quelle comparaison avec une embauche en interne ?

On peut se poser la question si une embauche en interne pourrait remplacer l’accompagnement d’un cabinet conseil en performance industrielle. Mais la comparaison présente rapidement des avantages considérables en faveur du cabinet externe. En voici quatre raisons :

  1. L'intégration d'une personne à cette charge, même très compétente, ne pourrait à elle seule concentrer une pluralité de compétences et cumuler l'expérience qu'une équipe d'experts,

  2. Contrairement à une personne embauchée, l’équipe du cabinet est complètement désintéressée et apolitique. Les enjeux d’une équipe extérieure ne sont pas les mêmes que ceux d’un salarié : l’une ayant comme objectif le changement alors que l’autre aura d’abord des préoccupations d’intégration, de promotion ou de montée en compétences. Le focus de résultat sera donc sensiblement différent.

  3. Le temps d’adaptation n’est pas le même. Le salarié aura besoin d’un moment pour s’approprier son nouvel environnement. A contrario, l’équipe d’un cabinet sera immédiatement opérationnelle.

  4. Un cabinet conseil pourra mettre en avant des points difficiles, sans langue de bois et avec le recul et l’objectivité dont un salarié ne pourra faire preuve.

 

Si la performance se mesure grâce à des indicateurs, il est malheureusement difficile de quantifier les pertes « dissimulées » d'un modèle organisationnel qui a cessé de se réinventer et/ou d'évoluer. L'appel à un cabinet extérieur demande en effet une dépense, mais l'enjeu de la performance est aussi de rentabiliser chaque décision, dont celle de la prestation.

En conclusion

L’accompagnement a certes un coût, mais ne rien faire également. Et le cabinet conseil sait se mettre à l’écoute de son client pour adapter ses prestations au budget et aux enjeux de l’entreprise. Si la performance se mesure grâce à des indicateurs, il est malheureusement difficile de quantifier les pertes "dissimulées" d'un modèle organisationnel qui a cessé de se réinventer et/ou d'évoluer.

L'appel à un cabinet extérieur représente en effet une dépense, mais l'enjeu de la performance est aussi de rentabiliser chaque décision, dont celle de la prestation. Le retour sur investissement se mesure très vite dans la plupart des cas. En moyenne il est visible entre trois et six mois après l’intervention. Quand le maintien de la compétitivité et/ou l’adaptation aux exigences du marché sont en jeu, l’investissement trouve tout son sens.

Envie d’aller plus loin ? Nous sommes à votre écoute, n’hésitez pas à prendre contact avec l’un de nos consultants. 

industrie-du-futur

Partager cet article

À propos de l'auteur

Sébastien RICCI Sébastien RICCI
Directeur Général Techteam

Laisser un commentaire

S'inscrire à nos
Newsletters.