Le blog de la performance industrielle

Introduction à Arena simulation : comment créer une première simulation ?

Le recours à la simulation de flux intervient pour répondre à un besoin réel de faire évoluer son appareil productif, ou pour répondre à une problématique rencontrée. Le résultat de la simulation doit permettre de prendre les décisions nécessaires pour atteindre un objectif fixé.

Quelques pré-requis sont nécessaires avant d’entamer une démarche de simulation de flux. Ils peuvent être décomposés en 4 points-clés :

Etape 1- Mobiliser toutes les compétences de l’entreprise sur le projet

La simulation doit permettre de créer le modèle le plus réel possible. Pour cela, elle doit être nourrie de données effectives et cohérentes. Il s’agit donc de faire intervenir toutes les compétences liées à la production, non seulement l’équipe Méthodes, mais également les opérateurs, les chefs d’équipes (etc…) pour avoir une vraie photo de l’activité, une photo du ‘terrain’. Les personnes en poste ont la capacité à décrire la réalité des tâches pour rapprocher théorie et pratique. Plus la description des tâches sera précise, plus la modélisation sera pertinente.

Plus un système est manuel, plus les données réelles sont difficiles à récupérer. Les personnes du ‘terrain’ sont de fait les plus à même de décrire les processus réellement utilisés.

Etape 2- Prévoir du temps pour la mise en place de la solution de simulation de flux

La  mise en place d’une simulation de flux nécessite la réalisation de nombreuses interviews, la remontée de données via des sources très diverses, l’écriture de descriptions de process actuels… La récupération des données et leur traitement, sans compter tous les flux non décrits à retranscrire, nécessitent une mobilisation importante des équipes.

Cette phase est d’autant plus conséquente lorsqu’il s’agit d’une première simulation.

Etape 3- Envisager toutes les hypothèses possibles - ‘sky is the limit’

Il s’agit lors de la formulation de solutions d’amélioration de laisser libre cours à toutes les hypothèses possibles de process, d’organisation, de niveau et d’attribution des ressources (...) pour aider à remettre en cause les schémas existants et imaginer des solutions nouvelles. Ne pas se brider, ne pas s’interdire des scenarii, se permettre d’imaginer des modèles idéaux. Cette phase doit permettre d’aller au bout des possibilités, au bout de la non-faisabilité pour mesurer les capacités de l’entreprise.

Etape 4- Définir les indicateurs de la performance

La simulation peut répondre à de nombreuses questions. Il s’agit donc de bien définir les mesures que l’on souhaite réaliser, les indicateurs pour répondre à l’atteinte de l’objectif.

Les indicateurs ne doivent pas être trop synthétiques au risque de n’avoir qu’une vue d’ensemble sur les problématiques. Ils doivent être déclinés à leur niveau le plus bas possible, même s’ils ne sont pas actuellement mesurables.

Une juste mesure des contraintes par exemple permettra d’accroître la réactivité face à des problématiques rencontrées et de définir si le curseur respecte les objectifs, ou le dépasse de peu, ou de beaucoup pour envisager les solutions adéquates.



Conclusion

Construire une simulation avec arena nécessite quelques efforts et étapes clés pour délivrer un résultat optimal. L’achat d’un logiciel de simulation de flux peut s’avérer pertinent lorsque l’entreprise a régulièrement besoin de formuler des hypothèses de production. Pour une première démarche, il est plus judicieux de se faire accompagner par des personnes qui ont l’expérience du logiciel et de l’ensemble du process à mettre en oeuvre pour délivrer une simulation pertinente. Il est particulièrement nécessaire pour l’établissement du diagnostic.

La prise en main d’un logiciel de simulation de flux comme ARENA SIMULATION nécessite de l’expérience, mais également de la formation, même si certaines interfaces peuvent être ergonomiques et intuitives. L’idéal est d’entamer la démarche avec des experts quitte à faire monter en compétences les personnes en interne pour l’exécution de tout ou partie des futures simulations de flux.

cta-version-essai-arena-15.0

Partager cet article

À propos de l'auteur

Jana Gagner Jana Gagner
Consultante Ingénierie chez Techteam

Laisser un commentaire

cta-version-essai-arena-15.0

S'inscrire au blog