Le blog de la performance industrielle

Le parcours carrière Automaticien(ne) 4.0

Deux agences de Techteam, cabinet de conseil en performance industrielle, recherchent actuellement des personnes pour des postes d’automaticien à Lyon et Paris. Le cabinet met en place des investissements conséquents pour trouver les perles rares qui viendront compléter leurs équipes.

Par définition, l’automaticien industriel conçoit une machine et met en place le processus de fonctionnement ainsi que la stratégie de test. C’est également un technicien spécialisé dans la maintenance : ses compétences lui permettent ainsi d’installer, de régler mais aussi de tester et d’entretenir les équipements automatisés installés dans une usine.

 

L’importance des soft skills

 

L’automaticien possède donc des capacités de programmation, de supervision et de mise en service des robots, bien sûr. Mais pas uniquement, car de fortes compétences comportementales, que l’on appelle aussi « soft skills » peuvent faire la différence entre 2 CVs.

En effet, de nos jours, dans les recrutements, on prête de plus en plus attention aux qualités humaines des personnes. Est considérée comme très intéressante pour un automaticien industriel, par exemple, la capacité d’adaptation, car il sera amené à intervenir sur des sites divers avec des personnes et des logiciels différents. Une aisance dans la communication peut s’avérer également utile pour les relations avec les clients, car l’ingénieur représente son entreprise. Le métier d’automaticien industriel requiert ainsi une véritable polyvalence.

A une époque où la technique évolue sans arrêt, les qualités humaines, sont, elles, pérennes. Elles permettent ainsi de s’assurer que les nouveaux collaborateurs auront les aptitudes nécessaires au poste, comme la curiosité et la capacité d’adaptation, citée précédemment, pour faire face au changement. Ne pas connaître un logiciel n’est pas important à partir du moment où la personne saura acquérir de nouvelles connaissances rapidement.

 

L’évolution du métier d’automaticien industriel

 

Les aptitudes essentielles pour un automaticien industriel aujourd’hui sont aussi liées à l’actualité : l’automatisme se développe sans cesse dans l’industrie, pour effectuer des tâches dangereuses ou trop répétitives pour l’homme, par exemple. Des compétences orientées nouvelles technologies (industrie du futur, robotique…) sont également très recherchées.

Il faut aussi des personnes aimant apprendre car le métier évolue très vite et apporte régulièrement son lot de nouveautés. On estime qu’aujourd’hui une compétence possède une durée de vie de deux ans et demi. D’où aussi l’importance de se former régulièrement.

À Lyon comme ailleurs, les possibilités d’évolution du poste d’automaticien industriel sont envisageables : un technicien confirmé, après environ 5 ans d’expérience, peut devenir ingénieur projet en automatisme ou chef de projet voire référent technique. Certains automaticiens deviennent même des technico-commerciaux dans l’automatisme. À savoir qu’un automaticien à Lyon pourra se former également en robotique, sur le big data ou encore en intelligence artificielle. Et pourquoi pas en informatique ? Après tout, l’automatisme, c’est de l’informatique industrielle.

 

Ce que propose Techteam

 

Une agence de Techteam a ouvert récemment à Paris, plus précisément en octobre 2018. Celle de Lyon existe depuis 2008. Le cabinet de conseil en performance industrielle, en plein développement, recherche des automaticiens industriels pour ses deux agences, notamment pour des missions en assistance technique. Ses exigences portent, entre autre, sur la montée en compétences des automaticiens en matière de nouvelles technologies. Mais Techteam recherche avant tout des personnes passionnées et dynamiques, qui sauront apprendre et apporter leur contribution personnelle au cabinet.

Ce poste vous intéresse ? Consultez les offres d’emploi chez Techteam.

Partager cet article

À propos de l'auteur

Emilie KULHANDJIAN Emilie KULHANDJIAN
Responsable Recrutement

Laisser un commentaire

S'inscrire à nos
Newsletters.