Le blog de la performance industrielle

Les mix produits complexes dans l’automobile : comment respecter les plannings et maîtriser les coûts ?

L’industrie automobile est impactée à sa manière par l’ère du tout numérique. Bien au-delà des évolutions électroniques du véhicule en lui-même, les consommateurs et plus spécifiquement les particuliers souhaitent participer à la personnalisation de leur véhicule.

Mais à une époque où tout doit être immédiat, ils ne sont pas prêts à accepter un allongement trop important des délais de livraison. Comment tenir les mêmes délais tout en s’adaptant à l’unicité d’un produit ?

 

Mix produits complexes dans l’automobile : oui à la diversité !


Bien sûr, le fait que le client dispose d’un choix conséquent de détails, d'options et de couleurs constitue une valeur ajoutée de taille.

 

shutterstock_601688123

Les nouvelles habitudes de la population ont amené l’industrie automobile à se réinventer. Challenge en partie relevé puisque la France est remontée sur le podium européen de la production de véhicules particuliers, derrière l'Allemagne et l'Espagne.

Pour conserver cette dynamique, l’amélioration continue de la performance industrielle est à adapter aux nouvelles contraintes techniques créées par les nouvelles exigences des consommateurs.

Désormais, la chaîne de montage est adaptée au client.

 

Optimiser les plannings de production d’un mix produit complexe


La principale problématique du constructeur est liée à l’assemblage. Avant même l’ère de l’ultra personnalisation, une voiture constituait un mix produit complexe avec une diversité d’articles très étendue à gérer.

L’avantage du numérique est que lorsque le client passe sa commande sur internet, l’ensemble des caractéristiques du produit demandée est répertoriée.

Ainsi, il est possible d’imaginer une transmission d’OF dès la signature du bon de commande. Plus vite celui-ci est enregistré sur le système, plus vite les calculs numériques peuvent l’intégrer dans leurs ordonnancements.

 

Coûts et qualité dans l'automobile : réorganiser sa production !


Renault a fait le choix de produire plusieurs marques sur une même ligne. Une même chaîne de montage à vocation à produire des Scénics et des TwingosPour valider la conception de ces nouvelles lignes, il a fallu estimer différents scénarios. Ceux-ci ont été dessinés grâce à un outil de simulationOptimiser les lignes en multi plateforme a permis de résoudre les problèmes liés à l’inertie des chaînes plus anciennes. 

Bien sûr, les cadences seront variables selon la taille et les spécificités individuelles des produits à délivrer. L’outil de simulation est prévu pour prendre en compte tous les paramètres liés à l’encombrement, le changement de série et les flux parallèles.


Et si vous pouviez déterminer l'impact de vos décisions avant leur mise en  oeuvre ?


Tout l’art est à présent de se laisser la possibilité de pouvoir changer.

Le changement de série peut être simulé dans le temps et selon plusieurs scénarios. Ainsi, toutes les questions liées à l’encombrement, la manipulation, et l’automatisation peuvent être gérées en amont. En résulte une production plus réactive.

Une simulation pertinente des flux illustre également la succession de tâches dans l'alternance des opérateurs et des robots. Tout va très vite et la capacité de production doit être facilement visualisée.

shutterstock_158578124

L’impact du mix produit sur toute la chaîne d’approvisionnement


Lorsque Valeo produit ses phares, il dispose d’une contrainte de temps bien spécifique. Entre le passage d’une commande et la livraison à l’usine, l’espace de temps est de l’ordre de deux heures.

Une adaptation logistique est de facto devenue indispensable.

C’est pour cela que les sous-traitants dans l’industrie automobile sont de plus en plus nombreux à utiliser au quotidien la simulation des flux. Pour obtenir une réelle souplesse de choix dans la sélection d’articles et la gestion du stock, une vague de digitalisation s’est étendue chez les fournisseurs de pièces automobiles. Cela s’est avéré vital pour obtenir l’information relative à une demande spécifique.

On constate que l’industrie automobile est transformée en profondeur dans sa façon de produire et de s’approvisionner.

Le logiciel de simulation des flux Arena maîtrise, de bout en bout, les problématiques liées à l’automobile, car il traite ces questions depuis plus de trente ans. C’est pour cela qu’il a été en mesure d’accompagner ces grands changements, et qu’il pourra continuer à suivre cette recherche d’excellence opérationnelle avec le même niveau de performance.


guide-simulation-de-flux-petit

Partager cet article

À propos de l'auteur

Céline Cornardeau Céline Cornardeau
Responsable équipe simulation et outils décisionnels chez Techteam

Laisser un commentaire

S'inscrire à nos
Newsletters.