Le blog de la performance industrielle

Modélisation et simulation dans le nucléaire : ce qu'il faut savoir

Le pilotage nucléaire du futur est à nos portes. Grâce aux nouveaux outils numériques, combinant les plus hautes performances informatiques avec les spécificités du domaine nucléaire, vous avez désormais la possibilité de consolider durablement l’efficacité de l’exploitation de votre structure.

Comment appliquer concrètement cela vis-à-vis des enjeux de la sûreté et la durée d’exploitation des réacteurs nucléaires ?


Modélisation et simulation dans le nucléaire :
un kaizen pas comme les autres


A l’aide d’un spécialiste vous pouvez initier votre site à la création d’outils d’architecture générique. De quoi s’agit-il ?

L’objectif est en fait de créer une bibliothèque de flux qui correspond à ce qui fonctionne déjà de façon performante sur votre site. Vous maîtrisez les flux existants et potentiels de votre exploitation. Votre stratégie se précise au fur et à mesure que vos données opérationnelles se garnissent. Vous constituez votre bibliothèque qui est accessible et surtout, reproductible. Vous consolidez de façon fiable votre suivi des éléments de sûreté.

 

power-plant

On reprend les meilleures briques sans avoir besoin de repartir d’une feuille blanche. Cela permet de capitaliser les bonnes pratiques et de les dupliquer sur un autre site par exemple. Ce process d’amélioration continue engendre des gains de temps considérables. Par un effet de levier prévisible on observe généralement aussi une montée en compétences et un gain en autonomie plus rapide.

Au vu de la quantité de données à interpréter, le calcul numérique devient ici indispensable. C’est pour cela que qu’ont été conçus des logiciels de simulation de flux tels que Arena Simulation par exemple.

 

Le cas particulier du démantèlement nucléaire


L’outil structurant principal pour optimiser un démantèlement nucléaire reste la simulation de flux. Pourquoi ? Parce qu’il permet d’ajouter dans le lot des hypothèses le cas qui fonctionne le mieux.

 

configuration

A partir de cela, vous pouvez par la suite designer votre propre système en vous basant sur ce que vous faites déjà de mieux. Chaque scénario de flux que vous modélisez grâce à votre outil adapté est un atout supplémentaire pour votre exploitation actuelle, mais également pour vos choix stratégiques de demain.

Par expérience dans le domaine du nucléaire, les consultants spécialisés ont constaté que la simulation des flux associée à la création d’une bibliothèque permettait de s’étendre à d’autres lieux. L’utilisation successive de ces méthodes, -dans un ordre cohérent-, permettent d’être plus performant du premier coup.


L’amélioration des résultats qui suit s’avère plutôt logique. Vous capitalisez sur ce que vous faites de mieux, et la croissance en terme d’efficience vient du fait que vous êtes désormais capable de reproduire cela sur vos nouveaux projets.

De plus, en consolidant les données entre sites, vous pouvez mieux vous organiser. Cette prévision est rendue possible par le fait qu’ils ont utilisé le même outil de simulation. C’est de la modélisation décisionnelle. Cette réflexion sur l’ensemble a de multiples bénéfices dont certains sont encore à découvrir.

Pourquoi choisir un logiciel de simulation de flux ?

 

Pour aller plus loin dans votre optimisation

meeting

Dans vos tableaux de bord, vous allez probablement avoir besoin de consolider vos données sur un niveau très macro. Sachez que les outils de simulation des flux sont prévus pour extraire des indicateurs pertinents sur des échelles élargies également. Votre vision globale est maintenue tout en conservant un degré de précision fort.


Et si vous passiez vos tableaux de bord en 3D ?
Ou mieux : en réalité virtuelle !

 

Toujours dans l’optique d’améliorer le confort d’utilisation de leurs outils numériques, le logiciel Arena vise à intégrer vos tableaux de bord. Une fois ces derniers ajoutés, vous serez en mesure d’exploiter vos données clés de façon fluide. C’est un début intéressant, mais vous pourriez dans un futur proche aller beaucoup plus loin que cela...

La réalité virtuelle peut-elle rendre service au nucléaire ? Des experts s’entendent pour répondre positivement. En effet, avec la croissance exponentielle du matériel haut de gamme, les possibilités semblent infinies.

Dans le cas du nucléaire, l’échelle d’utilisation sera plus large.


studyingImaginez par exemple que vous avez à prévoir une vaste opération de maintenance. Votre chef d’atelier sera en mesure de visualiser en direct les workflow continus simulés dans une hypothèse, puis dans une autre. Et bien sûr, l’intervention sera possible à différents stades de l’exploitation d’une manière bien plus prévisible qu’auparavant.

Une palette de possibilités se dessine pour augmenter vos performances d’exploitation. Etes-vous prêt à inclure l’aube d’un nouveau sursaut technologique dans votre stratégie ? Si tel est le cas, nous vous invitons à télécharger ce guide de la simulation de flux pour en savoir plus sur les possibilités qui s'offrent à vous. 

 

guide-simulation-de-flux-petit

Partager cet article

À propos de l'auteur

Cyril Molina Cyril Molina
Directeur commercial adjoint chez TechTeam

Laisser un commentaire

S'inscrire à nos
Newsletters.