Le blog de la performance industrielle

Quels retours sur investissement peut-on attendre d'un logiciel d'ordonnancement et de planification ?

L’impact d’une solution d’ordonnancement et planification est souvent sous-estimé. En effet, la mise en place d’un APS (Advance Planning & Scheduling) n’est pas un vecteur d’efficacité seulement pour l’organisation de la production : mais bien pour plusieurs des services de l’organisation !

Alors quels sont les gains que vous pouvez réaliser en intégrant un APS ?

1/ Des gains en production

Un logiciel d’ordonnancement et de planification tient compte de la charge et des nouvelles commandes pour proposer quotidiennement et de façon automatisée la meilleure organisation possible pour mener à bien ses fabrications.

 

Coordinateur des contraintes, il compose le planning de production de façon optimale, dans le respect du cadre qui lui est imposé. Ainsi, l’outil considère la charge des machines, la gestion des stocks, les effectifs opérateurs disponibles, mais aussi les priorités de traitement. De plus, les obligations réglementaires, sanitaires, sécuritaires sont à prendre en compte.

 

Cette optimisation de l’ordonnancement permet un gain considérable : livrer vos clients à temps est un avantage compétitif fondamental. L’OTD (On Time Delivery) peut alors être majoré jusqu’à 50% !

 

Les APS permettent également la gestion de la fabrication multi-sites pour piloter et optimiser les ressources de façon globale !

 

Au travers de la consolidation de plusieurs planning locaux, une vision d’ensemble s’établit, qui permet l’optimisation des moyens et des délais au sein d’un planning macro ou « master-planning ». En plus d’optimiser les performances et l’utilisation des outils de production, les opérateurs sont libérés de tâches à faible valeur ajoutée pour être concentrés sur des missions prioritaires.

 

Grâce à une connexion directe à l’ERP, la conception du planning est automatique. Un agent de planification peut économiser jusqu’à 2 jours de travail par semaine, et se concentrer alors sur l’amélioration continue des process : analyse des données de la production, tests de scénarii …

 

Votre ERP vous aide-t-il dans l’ordonnancement et la planification de votre production ?

 

Exemple : Packaging de cosmétique.

Nous avons accompagné une société spécialisée dans le packaging de cosmétique. L’opérateur mettait une demie journée (4 heures) à établir le planning de la semaine. Cette entreprise répartissait sa charge sur 4 sites de production. Ainsi, l’entreprise dépensait 16 heures par semaine pour réaliser ses plannings. L’implémentation d’un logiciel d’ordonnancement et de planification a permis de réduire cette tâche à 30 minutes par semaine, soit une réduction du temps passé de près de 90% !

 

Grâce à une synchronisation bidirectionnelle, en amont et aval de la production, les doubles saisies sont supprimées, le gain de temps est considérable. Le temps de traitement est réduit à son minimum, grâce à un suivi de la production maîtrisé au travers de reporting automatisés.

Bénéfice majeur : la digitalisation du processus d’édition des plannings évite la déperdition d’informations et limite les erreurs humaines souvent lourdes de conséquences.

 

2/ Des gains sur la gestion des stocks.

 

Le logiciel d’ordonnancement et de planification compose l’organisation en fonction des composants et matières disponibles pour réaliser la production. Ses estimations et recommandations sont donc réalistes et sécurisées.

De plus, le logiciel est en capacité de faire de l’anticipation : il génère des alertes d’approvisionnements pour assurer une production en continu.

 

Le logiciel permet la gestion automatisée qui permet de piloter les approvisionnements. Selon les besoins, les commandes peuvent être avancées, retardées ou mutualisées. En anticipant les besoins en approvisionnement, les commandes en urgence sont minimisées, et le temps économisé bénéficie à la négociation auprès des fournisseurs !

 

3/ Des gains financiers.

 

Grâce à une meilleure maîtrise de ses ressources techniques et humaines, les opportunités d’économie sont considérables. En permettant de produire plus, plus vite et de livrer plus rapidement, l’entreprise peut générer plus de chiffre d’affaires.

 

Puisque les ressources techniques et humaines sont mieux gérées, les coûts fixes sont absorbés plus rapidement, sur des délais plus courts : on gagne alors en marge et en rentabilité.

 

La possibilité de faire une gestion en flux tendus permet de réduire les encours, mais également de retarder les commandes de stocks, ce qui augmente mécaniquement la trésorerie. C’est un des facteurs qui justifie d’une rentabilité rapide de l’investissement dans le logiciel.

 

De plus, l’APS va permettre d’améliorer l’utilisation des outils, donc augmenter, grâce à l’optimisation des moyens et du lissage de la production, le capacitaire des machines de 15 à 20%.

Ces petites épargnes mises bout à bout peuvent représenter des sommes intéressantes pour investir dans des outils nouveaux, tels qu’un cobot, ou un MES, ou la maintenance.

 

4/ Des gains commerciaux.

 

En plus de permettre une production améliorée, les commerciaux peuvent désormais s’appuyer sur des informations en temps réel : l’avancée de la production !

Car oui, les ventes de biens ne sont plus imaginées sans service, et prévenir ses clients de l’avancement de leurs commandes, ou d’éventuels aléas est fondamental pour la compétitivité de l’entreprise.

 

Cet accès à l’information permet plus de transparence dans l’industrie, mais aussi de la lisibilité des données. La mise à disposition rapide des produits et de l’information amène les donneurs d’ordres à favoriser les entreprises automatisées et transparentes.

 

Airbus par exemple, dont le carnet de commandes s’est rempli pour les 10 années à venir, choisit ses sous-traitants en fonction de leur capacité à livrer les composants en un temps donné. C’est la raison du plan Performance Industrielle lancé par les GIFAS pour aider les PME du secteur à se digitaliser.

 

En conclusion.

S’ils ne sont que quelques exemples de possibles gains, la liste est encore longue. Car les impacts positifs sont nombreux, et les conséquences de ces impacts sont ressentis dans différents services de l’entreprise.

 

Dans le contexte de la digitalisation des sites de production, l’APS est une excellente première brique qui permet un amortissement rapide et des gains importants : c’est un moyen de financer la suite des investissements nécessaires à l’évolution de l’entreprise, comme l’intégration d’un MES, ou le financement d’une cellule robotisée.

 

Il est possible de noter différentes sources de gains pour imaginer le potentiel que représente l’intégration d’un logiciel d’ordonnancement et de planification :

  • Développer son chiffre d'affaires ;
  • Augmenter sa marge ;
  • Parfaire sa rentabilité ;
  • Préserver sa trésorerie ;
  • Améliorer l’efficacité opérationnelle ;
  • Amplifier la performance du service client.

Vous vous posez la question des impacts d’un tel outil dans votre entreprise ? Nous pouvons vous orienter sur les prérequis, vous informez sur les solutions disponibles ou bien vous présenter un cas semblable à vos activités pour vous aider à vous projeter dans un futur avec un APS !

contact-expert-ordonnancement

Partager cet article

À propos de l'auteur

Maëva Poulet Maëva Poulet
Responsable expérience client

Laisser un commentaire

S'inscrire à nos
Newsletters.