Le blog de la performance industrielle

Vous avez dit flux ? Voici toutes les applications de la simulation de flux !

Dédié à la simulation de flux, le logiciel ARENA (édité par Rockwell Automation) convient particulièrement au milieu industriel, mais son principe répond également à une multitude d’applications.

En effet, les flux sont partout. Ils peuvent aussi bien concerner des produits que des personnes ou encore des informations. Par exemple, un client fabricant de smartphones a fait appel à la solution ARENA pour modéliser les flux d’informations de sa supply chain, de l’arrivée des composants, à leur stockage, puis à leur transfert vers la production, puis l’entreposage des produits finis jusqu’à la livraison chez le client.

Etudes de cas : nous agissons sur l’organisation industrielle de nos clients  pour en améliorer l’efficience. Découvrez comment →




Production / Manufacturing

La simulation de flux peut aussi bien concerner l’assemblage, la production des pièces ou les stocks intermédiaires par exemple. Elle est particulièrement utilisée dans le cas de moyennes à grandes séries, ou au sein de systèmes à process complexes. Lorsque le nombre d’étapes de fabrication est important, ou lorsque les étapes sont très différentes ou qu’elles présentent des contraintes spécifiques (traitement des fluides…), la simulation devient indispensable. Les problématiques de stockages intermédiaires peuvent être identifiées entre différentes étapes critiques pour réduire les temps d’attente et optimiser la production.

Les fabricants automobiles ont été précurseurs dans l’utilisation de la simulation de flux. Le rythme élevé des cadences et la valeur des produits considérés représentent des pertes financières importantes. Notamment pour chaque dysfonctionnement non anticipé lors des étapes de conception ou d’évolutions. Précision, capacité prédictive, optimisation : autant d’apports  le coût d’une simulation de flux est ainsi rapidement rentabilisé.

Supply Chain

La simulation de flux peut concerner aussi bien les flux internes que la logistique globale. En interne, elle prend en charge les approvisionnements de composants, leur évacuation par exemple, les flux entre les magasins avant l’expédition… Ces dernières années, beaucoup d’investissements ont été réalisés sur le remplacement et la modernisation de l’outil de production, des machines. Après l’optimisation des lignes de production, l’accent est aujourd’hui mis sur la partie manutention, afin de réduire les coûts indirects. La simulation permet de déterminer les optimisations à toutes les étapes des process.

Au niveau global, la simulation peut concerner les transports entre sites, comme par exemple dans le démantèlement des centrales nucléaires (traitement des déchets). L’avantage de la simulation dans ce type de traitement, c’est l’intégration des contraintes spécifiques à l’environnement, comme les problématiques liées au transport des matières dangereuses, les horaires de transport autorisés, les emballages spécifiques dont le coût est élevé et qu’il faut optimiser, etc… La simulation permet de trouver le meilleur compromis entre l’ensemble des contraintes. 

Plus classiquement, la simulation intervient dans la gestion de flotte de véhicules. Elle permet d’optimiser les moyens et leur utilisation.


Simulation des flux de personnes

La simulation peut aussi être utilisée pour gérer les flux humains. Les flux de personnes interviennent au sein des aéroports, des gares, mais également dans les centres commerciaux ou les établissements qui accueillent du public comme les hôpitaux. La simulation de flux convient particulièrement au flux de personnes car elle combine les flux prévus et les flux aléatoires. Dans un hôpital, cela peut représenter l’ensemble des flux entre les urgences et les rendez-vous programmés par exemple.

Dans les gares et les aéroports, la simulation peut être utilisée pour modéliser plusieurs flux : le passage des bagages, les contrôles sécurité, les flux de passagers…. Les flux sont analysés pour proposer des scénarii capables d’aider à fluidifier les passages.




Conclusion

La simulation de flux concerne tous les secteurs d’activités et tous les types de flux. La simulation est particulièrement pertinente dans les environnements où les cadences sont élevés, les process complexes, nombreux ou incluant différentes étapes. La simulation des flux se révèle particulièrement utile dans la réduction des temps d’attente afin d’optimiser le process global.

Pour en savoir plus sur la simulation de flux comme levier de performance industrielle, n'hésitez pas à télécharger gratuitement le guide créé à cet effet

cta-version-essai-arena-15.0

Partager cet article

À propos de l'auteur

Jana Gagner Jana Gagner
Consultante Ingénierie chez Techteam

Laisser un commentaire

S'inscrire à nos
Newsletters.